Groupe 1-3 – Lille – Thème 3

Dans le contexte économique actuel qui tend à une valorisation croissante de la connaissance les normes professionnelles se voient modifiées en conséquence. L’ouverture d’esprit, l’adaptabilité, la réactivité et  la capacité de se différencier  sont aujourd’hui des qualités devenues  indispensables au cours d’une carrière professionnelle.

Notre démarche professionnelle évolue à mesure qu’avance notre vie professionnelle. Un jeune en recherche d’emploi a la possibilité de ne pas se limiter à des offres locales mais de s’ouvrir à des carrières internationales vers des métiers qu’il n’avait pas envisagés dans un premier temps. Une certaine ouverture d’esprit est indispensable afin de s’adapter au mieux aux différentes possibilités offertes par ce monde entièrement connecté et qui demande une réactivité toujours plus grande.

En tant que nouveau membre d’une entreprise, il est bien sûr nécessaire de s’adapter au mode de fonctionnement du milieu professionnel que l’on vient d’intégrer mais il est surtout important d’avoir confiance en ses idées et ne pas s’effacer face aux autres membres d’une équipe. La motivation à toujours apporter une plus-value est ce qui permet à un jeune diplômé de se démarquer des autres. La volonté de compléter son profil par des formations dans son domaine de compétence est également tout à fait indispensable.

Un manager aujourd’hui doit, non pas diriger son équipe d’une manière hiérarchique aveugle, mais prendre en compte les compétences et les spécificités de chacun en les impliquant dans la prise de décision. La réussite d’une entreprise peut se fonder uniquement sur la confiance portée aux membres d’une équipe  comme le montre le cas de l’entreprise brésilienne Semco qui laisse ses employés décider de leurs propres salaires. La mise en place d’espaces de détentes plus confortables  permet des échanges entre collègues favorisant l’innovation et la création.

L’instauration d’un intranet propre à une société et l’utilisation d’outils collaboratifs entre les différents employés permet de renforcer les liens entre les membres de l’entreprise mais aussi de conforter le sentiment d’appartenance à celle-ci. Cela permet non seulement de réduire le nombre d’e-mails échangés et ainsi la quantité de stress éprouvée, mais aussi de créer des communautés entre employés selon leurs intérêts, favorisant ainsi l’innovation et l’efficacité. L’entreprise montre ainsi la confiance qu’elle porte à tous ses employés puisque des réponses peuvent être apportées par des personnes qui n’ont pas une position hiérarchique supérieure. La communication peut aussi être améliorée grâce à un système de messagerie instantanée en intranet comme le fait Vinci Energies.

Une transmission efficace des informations et la création d’un réseau fort est un avantage déterminant dans le monde d’aujourd’hui. On peut constater que les entreprises effectuent aujourd’hui le démarchage de leurs nouveaux candidats à l’aide d’internet et de réseaux professionnels. Afin de mieux transmettre les valeurs de cette entreprise, il est donc préférable de créer sa propre plateforme de recrutement. Ainsi, toutes les offres d’emploi proposées peuvent être expliquées en détails selon les domaines de compétence ou les profils demandés, et fournir des informations de manière interactive sur chaque pôle et chaque poste.

En outre, un réseau ne s’arrête pas à l’entreprise-même mais s’étend à ses clients ou ses fournisseurs. Une communauté entre ces différentes parties permet d’élever la qualité des relations professionnelles vers une véritable démarche d’échange et non uniquement de réception d’information. Des avis peuvent ainsi être partagés avant même la commercialisation d’un élément. Mais cette plateforme pourrait également permettre à des fournisseurs potentiels de proposer leurs innovations de manière plus directe et vivante, permettant ainsi à l’entreprise de se tenir au courant des dernières technologies.

 DEVAUX LANDRAGIN Céline, DING Leslie, DURIEUX Pierre, ECK Chloé, FLAMENT Alexis

Groupe 4-2;Sophia;Thème 1

Comment percevez-vous la KE/KM avec vos yeux d’étudiant ?

La notion de KE/KM est loin d’être simple à définir. Afin de nous aider à percevoir ces concepts, nous avons choisi de commencer par la concrétisation de ces notions au sein de Skema. L’ouverture à l’international, le fait que l’école soit le fruit d’une fusion et le large choix de parcours attestent du fait que Skema a bien intégré la KE/KM.

En tant qu’étudiants de la génération Y, nous ne sommes que des observateurs extérieurs de ces notions au sein des entreprises. Nous les percevons comme des moyens de modernisation, de partage, de globalisation et d’effacement des frontières hiérarchiques notamment par le biais des openspace. Ce partage des connaissances pourrait aussi encourager la polyvalence des employés et la cohésion au sein d’une entreprise. L’idée centrale deviendrait l’entraide et remplacerait la compétition qui est souvent présente et peut s’avérer nocive. En revanche, la compétitivité avec les autres entreprises s’en trouverait améliorée.

Nous avons cependant quelques réserves vis-à-vis de ces notions à interpréter avec modération. Tout d’abord nous craignons un risque de dépendance par rapport à la technologie et aux réseaux qui conduirait à la perte de l’écrit par exemple. Nous craignons également l’homogénéisation des connaissances et un décalage de celles-ci dû à un écart générationnel.

Le bilan de nos échanges s’avère favorable à la KE/KM. Nous avons hâte d’entrer dans le monde de l’entreprise et de mettre en action ces connaissances car à nos yeux, ce concept est un modèle pour l’avenir.

Agathe Derrien, Lara Detrie, Kevin Delli, Maxence Dubreucq, Romain Do Paço