GROUPE1-1 Lille: thème 4

« Quand on l’attaque, l’empire contre-attaque ! »

Comment l’entreprise peut-elle être leader sur le marché et le rester si elle ne sait pas où en sont ses concurrents ?

L’empire de l’entreprise, est confronté à un environnement ultra-concurrentiel. La mondialisation a ouvert les portes à la concurrence internationale. Ce slogan, déjà bien connu de la population est le reflet de la notion de compétitivité. En effet, les entreprises réalisent une véritable course où le gain est la part de marché et où le moteur est l’innovation. Innover, toujours plus, toujours plus vite…L’innovation est devenue primordiale pour rester sur le marché.

Cependant, l’innovation seule ne suffit pas à rester dans la partie

L’intelligence économique est elle aussi importante. Elle englobe la notion de veille concurrentielle et d’utilisation de l’information. Ces deux particules sont indissociables et primordiales.

Pour être performante, l’entreprise doit se tenir informée des évolutions du marché et  de la capacité d’adaptation de ses concurrents afin de pouvoir anticiper son évolution et répliquer en conséquence de façon à surpasser le concurrent. La bataille en est une bonne image. En effet, il faut savoir surprendre l’ennemi en innovant dans sa stratégie et riposter suffisamment lors d’une attaque pour ne pas être vaincu.  « Quand on l’attaque, l’empire contre-attaque ».

Pour autant, la concurrence ne doit pas être totalement éradiquée. Il s’agit en effet de la dépasser, mais de la conserver comme élément de motivation, d’entretien constant de recherche d’informations et de modernité pour légitimer la dépense consacrée à la recherche & développement. Reprenons l’exemple de la bataille. Si en frappant fort, l’ennemi est totalement éradiqué mais qu’il en va de même pour ses terres et ce qui était convoité alors la victoire n’a aucun intérêt puisque le but convoité n’existe plus.

L’intelligence économique c’est donc la capacité de l’entreprise à anticiper la demande du marché et à limiter l’évolution de ses concurrents sans les étouffer.

L’entreprise pourra soit faire du « benchmarking », pour améliorer ce qu’elle a observé, ou prendre une tout autre direction si elle constate que l’action concurrente n’est pas efficace.

On comprendra ainsi pourquoi l’intelligence économique est essentielle à la survie de l’entreprise. Elle lui permet un renouvellement constant de sa base de données internes et externe en prenant en compte celle de la concurrence pour répondre aux exigences toujours plus précises des consommateurs. De plus, cela lui permet d’éviter des gaspillages et des pertes financiers.

Thomas Bensoussan, Astrid Chabert, Roxanne Balon, Emma Bisseuil, Nicolas Barbet, Pauline Adam

Groupe 6-8 / Sophia / Thème 5

Le lobbying est un point essentiel de l’intelligence économique. Le lobbying regroupe toutes les actions d’influence et de pression qui sont établies dans le but de défendre ses intérêts face à des individus ou des institutions qui pourraient par les décisions prises les affecter. Pour une entreprise, le lobbying doit être intégré à ce que l’on appelle le nuage d’influence. Ce nuage est le moteur clé de la pensée stratégique. Il permet de sortir de l’immédiateté, de revenir à l’essentiel et de savoir ce que l’on est et ce que l’on veut devenir. Il est très important pour une entreprise d’être influent auprès des autres acteurs économiques comme les organisations internationales, les Etats, etc…. Plus une entreprise est influente et plus elle se protège des crises et attaques diverses. Une grande influence et un lobbying important permettent souvent de faciliter son propre développement économique et d’être dans une position d’action et non de soumission.

Le lobbying est d’autant plus important aujourd’hui au vue de l’intensification de la mondialisation. Par exemple, les grandes entreprises européennes doivent être influentes auprès des instances européennes pour que les décisions de la commission ou du parlement européen aillent en faveur des entreprises européennes et non en faveur des entreprises étrangères qui exercent un lobbying très puissant. Exercer le lobbying c’est avant tout avoir un comportement actif ou pro-actif. C’est par exemple le cas des lobbying pro armes aux Etats-Unis qui empêchent tout changement de la législation du fait d’une influence très forte auprès des citoyens et des instances politiques américaines.

En France, le lobbying est assez souvent mal perçu et une grande majorité des citoyens français en ont une mauvaise image. C’est pourquoi certaines grandes entreprises françaises comme Dassault Aviation et Total ou certaines ONG comme Transparency International France militent auprès de la population et des politiques pour mieux encadrer le « lobbying à la française » et ainsi augmenter l’influence des fleurons de l’économie française.

Le lobbying n’est pas réservé aux grandes multinationales. C’est aussi une technique d’influence qui peut être mise à un échelon nationale, régionale ou encore locale.

Salaün Valentine, Robin Emeline, Sevin Théo, Christophe Servens – TD6 équipe 8

Source: Le monde, Courrier International