TD8 Gr 7 Sophia – thème 2

La Knowledge economy/Knowledge management peut être un terme qui effraie, mais le concept principal qui interpelle le plus n’est pas difficile à saisir : l’entreprise n’est non plus basée sur elle même, ou sur des ressources matérielles, mais bien sur ses ressources humaines : depuis les années 1990, l’entreprise s’est recentrée sur les compétences de ses employés.

Cette idée peut être intéressante à approfondir. En effet, lorsque ça n’était pas le cas, on pouvait remplacer les employés d’une entreprise comme s’ils faisaient partie des meubles. Mais aujourd’hui, les employés qualifiés et compétents étant une ressource vitale pour l’entreprise, cela donne une nouvelle importance à l’employé, et cela lui confère un nouveau pouvoir de décision énorme.
C’est intéressant pour nous, car nous allons faire partie intégrante de cette Knowledge Economy. C’est nous qui allons disposer de ce pouvoir. Il faut donc que nous apprenions désormais à nous servir de ce pouvoir sans en abuser.
Pour cela, il faudra que nous ayons conscience de la portée du pouvoir que nous aurons. En tant qu’employé, il nous permettra, grâce à nos compétences, de nous assurer de nos postes, les dirigeants ne pourront pas se permettre de nous perdre, et vont probablement céder à beaucoup de nos demandes. Mais en tant que dirigeant, tout en ayant conscience de la nécessité de garder les employés, il nous faudra modérer leurs requêtes pour garder un minimum de contrôle sur ceux.

C’est donc un équilibre périlleux qu’il nous faudra apprendre et qui nous fera mobiliser toutes nos compétences acquises en école de commerce, à savoir la psychologie, la négociation, et le management.

Membres de l’équipe (TD8) :
Gauthier MOUTON
Justine NOYELLE
Irina PAZA
Manon PERTHUIS
Matthieu QUILLET