Groupe 5 – Sophia Antipolis – Thème 5

Vous vous trouvez dans une situation professionnelle où vous devez évoquer la pertinence du lobbying et de l’influence à la française : 

                Si le lobbying est une tactique d’influence moins développée en France qu’aux Etats-Unis, il n’en est pas moins que ce genre de groupes d’intérêt connaît un essor au sein de l’hexagone depuis les années 1990 et notamment à la suite de l’Acte Unique Européen.

                Afin d’en étudier l’importance et les raisons de la pertinence de cette technique d’influence, nous prendrons le cas professionnel d’un chef de projet lié par exemple à la construction d’un centre commercial sur un ancien parc naturel. Ce chef de projet devra faire face à l’importance des groupes d’influence sur les décisions publiques.

                La société française se transforme – notamment en parallèle avec l’accélération de la construction européenne – en une « société de groupes d’intérêt » (Analyse Thématique d’Emiliano Grossman et Sabine Saurugger). Ce chef de projet devra faire face à ce type d’activités d’influence mêlant intérêts économiques et intérêts politiques. L’activité économique – ici représentée par la construction du centre commercial – est de plus en plus dépendante de la place des lobbyistes en tant qu’intermédiaires entre les élites politiques et le groupe concerné par une politique publique spécifique (Lobbying, Cédric Polère). En effet, les enjeux économiques ne sont plus dissociables des enjeux sociaux, sociétaux, environnementaux et culturels, ce qui induit de multiples groupes d’influence auxquels ce chef de projet devra se confronter pour imposer son projet de construction de centre commercial.

                Dans un premier temps, il devra faire face au lobby lié à l’environnement de manière à rendre possible son projet de construction sur un ancien parc naturel. Les lobbys sociaux et sociétaux, de plus en plus important en France selon Transparence International France, devront être convaincus de l’intérêt d’un tel projet afin de faire pencher la balance en faveur de ce centre commercial face aux groupes d’influence politique qui feront pression sur la décision publique liée à ce projet.

                Ainsi, bien que ce soit une pratique que l’étique française tente de combattre, il existe bien un lobbying à la française qui agit sur les enjeux politiques et économiques, de plus en plus liés au XXIème siècle.

Landrin Hugo- Lahjomri Khawla – Lola Lacoume – Marie Kostiguian – Maylis Labeau

Source : Wikipédia

TD4 Groupe3-Sophia-Thème5

Tout d’abord, selon Roger Lenglet “le lobbying est l’ensemble des pratiques d’influence exercées par des groupes d’intérêts auprès des décideurs et de tous ceux qui ont du poids sur l’opinion et la législation.”
En effet, on ne peut nier l’impact des nombreux acteurs sur les décisions prises concernant l’économie, la politique et l’industrie. Comme le montre le récent scandale concernant Dassault Systèmes à travers le site Mediapart, les grands groupes industriels font main basse sur les contrats les plus avantageux, ce qui anéantit la concurrence.

A la différence des Etats-Unis, en France, la réglementation et le développement du lobbying restent flous. Toutefois, j’ai pu constater, en tant que cadre chez Eiffage, que cette tendance se dévoile au grand jour même si elle a toujours été pratiquée. Pour exemple, lors d’un récent appel d’offre, notre société était en mauvaise posture pour acquérir ce marché, notamment à cause de notre prestation plus onéreuse que la majorité de nos concurrents. Cependant, notre force de persuasion et nos nombreuses relations, ont fait pencher la balance en notre faveur, chose improbable pour une société de plus petite envergure. Contrairement aux idées reçues, le lobbying en France n’est pas assimilable à de la corruption ou encore à une pratique illégale mais plutôt à l’exercice d’influence des parties prenantes de la société. Mais le manque de réglementations en la matière incite aux malversations et aux pratiques frauduleuses, à l’instar de Bernard Tapie.

Pour conclure, l’opinion publique française perçoit souvent le lobbying comme péjoratif et synonyme de corruption tel que le soulève Jacques Attali : « Le trafic d’influences constitue le pain quotidien du pouvoir ». D’où l’intérêt d’évoquer l’influence à la française comme un outil essentiel dans les secteurs d’activités clés. En effet, il serait pertinent d’utiliser cette influence à la française sur la scène internationale afin de protéger nos intérêts territoriaux comme par exemple l’agriculture.

SOURCES :
http://www.larevueparlementaire.fr/pages/RP877/RP877_opinion_henribouvet.htm
http://blogs.mediapart.fr/blog/philippe-abeille/160710/lobbying-la-democratie-et-les-entreprises-sous-influence

Mots clés: intérêts/corruption/persuasion/réglementation/influence

ESNAULT Nicolas/ GANCHOU Léa/ GAUFFRE Valentine/ GONTARD Romane/ GUICHARD Edouard