Groupe 9.5-Lille-Thème 1

Comment percevez-vous la KE/KM avec vos yeux d’étudiants ?

Aujourd’hui la Knowledge Economy et le Knowledge Management sont des éléments incontournables du monde de l’entreprise. Google a en été le précurseur via ses installations d’espaces de travail révolutionnaires visant à stimuler la créativité et favoriser le partage. En tant qu’étudiants, comment percevons-nous la Knowledge Economy et le Knowledge Management ? Notre génération a suivi la digitalisation du monde. En effet, nous sommes des utilisateurs des nouvelles technologies et demandeurs d’innovations toujours plus performantes. A nos yeux, ces concepts présentent des avantages et des inconvénients.

Tout d’abord, il semble que la Knowledge Economy et le Knowledge Management créent des espaces de travail propices à l’échange, à la créativité et à la performance. En effet, des espaces ouverts, informels et insolites permettent aux employés de quitter cet ancien cadre de travail monotone propre aux années 1980. Ils mettent en valeur le capital intellectuel et le capital humain pour encourager l’innovation et augmenter la productivité. Nous avons eu l’occasion de suivre un cours dans la salle « steelcase » à SKEMA BS. Ce dispositif favorise la mobilité et facilite le travail en équipe. De plus, cet espace de travail symbolise le concept du « fun at work » développé par de grands groupes comme Google. Aujourd’hui dans l’ère du digital, la KE et le KM se symbolisent plus par les réseaux sociaux car ils nous permettent d’être interconnectés à distance et de partager nos connaissances. En tant qu’étudiants, dans le cadre de nos travaux de groupe, nous échangeons via Facebook. Cela nous permet de communiquer avec les membres de notre équipe de travail depuis chez nous. Nous ne sommes pas toujours obligés d’être sur notre lieu de travail pour faire avancé nos projets.

La KE et le KM, en créant des espaces de travail stimulants et innovants, incitent les employés à rester sur leur lieu de travail plus longtemps. Ces concepts vertueux peuvent devenir un vice. En effet, les employés sont plus impliqués dans leur travail, et ne comptent alors plus leurs heures. Ces concepts participent donc à la confusion entre vie privée et vie professionnelle. De plus, ce type d’espaces insolites peut entraîner une certaine déconcentration de la part des employés qui ne sont pas habitués à un cadre de travail aussi informel. D’autre part, la création d’espaces de travail innovants et favorisant le modèle participatif implique de forts investissements notamment financiers. Dans ce contexte de crise, toutes les entreprises ne peuvent pas se le permettre.

Espace de Travail- Google- Zurich

Espace de Travail- Google- Zurich

Source: 
http://jaicost.fr/actualites/amenagement-de-lespace/google-rivalise-dingeniosite-pour-lamenagement-de-son-espace-de-travail/

TD9 _ Groupe 5: Lise MARQUETTE, Clémence MARTIN, Ophélie MOERMAN, Natacha LAMARCA, Nathan LANGLAIS, Maxime LADISLAS

Groupe 3-2 – Lille – Thème 3

En tant que managers de demain, l’économie de la connaissance nous apparaît comme essentielle. Il paraît être de notre devoir de collecter, partager, rassembler les idées de chacun afin d’en tirer profit.

En période de crise, plus que jamais, il est nécessaire d’innover et de créer une plus-value intellectuelle, comme l’atteste l’expérience d’un membre de notre équipe chez google. Dans cette entreprise, les salariés ont des jours consacrés à leur projet professionnel, ce temps étant mis au profit de leur projet personnel. D’après les salariés, ce processus très motivant et enrichissant permet de constituer une véritable « fourmilière d’idées ». Cela permet à l’entreprise d’être à la pointe de la technologie. La politique de Google est d’engager beaucoup de jeunes pour leur dévouement, leur disponibilité, leur créativité, leur ouverture d’esprit et leurs idées novatrices. Cela leur permet d’innover au quotidien (Google Glass). Google donne la chance à chacun d’exprimer ses idées et de travailler de manière autonome, mais aussi parfois de travailler en équipe.

Cependant, dans notre optique il nous paraît plus important encore de mettre l’accent sur des séances collectives de brainstorming car celles-ci permettent d’effectuer une sélection d’idées afin de n’en garder que les meilleures.

D’autre part, il est primordial de développer l’intelligence relationnelle au sein d’une équipe de travail. A cet effet, la communication se doit d’être fluide, et renforcée par l’entreprise en créant des plateformes permettant une facilité et une accessibilité des échanges inter et intra équipes. Cette mise en place de plateforme permettrait en effet d’échanger des idées, d’interroger d’autres équipes sur leur point de vue, ainsi le management serait plus efficace grâce à cette rapidité de communication.

Fait également partie des rôles d’un manager de mettre en valeur les qualités sociales, intellectuelles et professionnelles de chaque membre de son équipe afin que ceux-ci éprouvent un sentiment d’appartenance, de bien être et d’être indispensable à l’entreprise à laquelle ils appartiennent. Ces caractéristiques font intégralement partie des valeurs de l’entreprise VALVE (studio Américain de développement audio vidéo) qui par exemple a équipé chacune des tables de travail de roulettes afin de se déplacer de service en service plus facilement.

L’économie de la connaissance n’est pas réservée uniquement aux technologies de pointe. À l’avenir, toute personne sera amenée à manipuler de l’information, c’est pour cela que dans un futur proche, toutes les catégories socioprofessionnelles devront être à même de créer et d’inspirer de nouveaux types de management, améliorant l’efficacité, la communication, la fluidité du travail en équipe.

CANNESSON Marie CARON Audrey CHOSSON Mathias CHEVIOT Nicolas CLARA Julie CODA Lucile


Source : comment les salariés google travaillent