Groupe 12 – Paris – Thème 4

tagcloudveille (1)

 

« Veiller pour mieux régner  »

Selon la délégation interministérielle à l’intelligence économique, l’intelligence économique « consiste à collecter, analyser, valoriser, diffuser et protéger l’information stratégique, afin de renforcer la compétitivité d’un Etat, d’une entreprise ou d’un établissement de recherche ». La veille est la première partie de l’intelligence économique, elle consiste à collecter et à traiter des informations stratégiques dans l’environnement de l’entreprise, de façon plus ou moins large (concurrents directs comme des secteurs très éloignés).

Dans le monde dans lequel nous vivons, où tout est interconnecté, il est primordial de se tenir informer pour ne pas se laisser dépasser par nos concurrents. Les progrès dans tous les domaines sont de plus en plus rapides, et il est nécessaire de connaître les projets et les innovations de chacun afin de rester compétitifs, et ne point tomber dans l’obsolescence. La veille technologique permet à l’entreprise de récolter les informations nécessaires afin de rester compétitif, de pouvoir innover et trouver les idées nécessaires à la domination mondiale.

Cependant, la veille peut mener à certains excès qui mènent le monde dans la perversité la plus extrême. Par exemple, nombreuses sont les entreprises chinoises qui volent les savoir-faire des entreprises d’autres pays (notamment comme Renault et l’espionnage industriel), pour reproduire à l’identique des produits. Cela cause des désastres économiques dans les entreprises des pays qui ne sont plus capables de faire face au dumping des prix.

Etre le premier à collecter des informations permet de savoir ce que les autres font, et de rester sans cesse au top. De plus, cela permet de protéger ensuite les informations collectées et nos propres informations. La veille peut rendre un grand service à l’entreprise, elle l’aide à prendre des bonnes décisions dans des moments décisifs.  Veiller est la meilleure façon de régner (pacifiquement) sur son milieu économique, afin de se développer et de devenir une entreprise efficiente et pérenne.

Groupe 5-5 – Lille – Thème 4

D’après Jean-Louis Tertian, éminent responsable du service de coordination à l’Intelligence Economique, il existe quatre principes clés pour le fonctionnement de l’entreprise : la maîtrise, la mémoire, le réseau et l’analyse. Or, qu’est-ce que la veille ? Elle consiste en l’analyse des données stratégiques pour prévoir les changements et les innovations.

Dans quelles mesures la veille est-elle indispensable pour vous, entreprises,  lorsqu’il s’agit de se placer sur un territoire ultra-concurrentiel ? Parce qu’aujourd’hui, les décisions entrepreneuriales se basent non seulement sur les données de l’entreprise mais aussi sur l’analyse de l’environnement externe, nécessaire pour affronter une concurrence toujours plus forte. Ainsi, cela vous évite d’être dépassée en matière d’innovation et d’en tirer un avantage concurrentiel pour toujours avoir une longueur d’avance. Par exemple, cela vous empêche de vous retrouver face à un produit concurrent similaire à un produit que vous venez de lancer sur le marché.

A quels risques vous exposez-vous si vous négligez l’importance de la veille ? Les interactions entre organisations étant imprévisibles et se multipliant rapidement, un défaut de surveillance entrainerait inévitablement un retard considérable.

Comment vous, entreprises, pouvez-vous alors mettre en place la veille ? Il faut recruter des managers formés en Intelligence Economique, collecter des informations avant de les analyser et développer des stratégies d’influence basées sur l’avantage culturel et compétitif du pays pour mieux négocier, coopérer et influencer.

Enfin, la plupart des gens pourraient confondre veille et espionnage mais il est important d’insister sur le fait que la veille est une activité légale et méthodique qui vous permet d’avoir un ascendant significatif sur vos concurrents.

Alors n’hésitez plus, « Soyez intelligents et surveillez ! ».

Morgane Le Hir, Clémence Mabire, Thibault Maillard, Robert Mbog, Joffrey Mercier, Geoffrey Merckaert