Groupe 4-6 / Lille / Thème 4

“If you don’t have plans for the future, you won’t have one”                                                                                                                           Wayne Rosenkram

Qu’est-ce que la veille ? Ce n’est surement pas mettre en veille notre cerveau….Elle correspond à l’ensemble des pratiques managériales visant à avoir une certaine intelligence des situations basé sur un savoir-faire de l’enquête, une maitrise de l’information et des organisations mobilisés au service de la stratégie de l’entreprise et des politiques publiques. Concrètement cela peut se traduire par l’identification des besoins en informations puis la collecte de ces informations, leur traitement et leur analyse et enfin leur partage.

La veille serait-elle condition de survie pour les entreprises sur les marchés concurrentiels ?  La veille est toujours une réponse apportée à une question précise et non pas une pêche à l’information sans but. Elle identifie les besoins et cerne les caractéristiques de l’entreprise via le cahier des charges de celle-ci. Elle s’inscrit sous la forme d’une analyse opportunités- menaces  telle qu’on la conçoit en marketing. Finalement, elle apporte de nombreuses informations liées à la concurrence afin de comparer les forces-faiblesses de chacune d’entre elles.  De fait, à l’heure de la mondialisation alors qu’un dynamisme vigoureux se fait sentir quant à la recherche- développement et à la création de PME la veille se positionne comme indispensable à l’expansion pour l’entreprise concernée.

«  Sans veille technologique, adieu merveille économique »

8-Steps-to-Global-Business-Success-Powered-by-Social-Media

D’un point de vue interne c’est une question d’organisation. Il est important de faire comprendre au personnel des entreprises que la veille est un moteur essentiel de la compétitivité et de la puissance économique. Ainsi, ce faible investissement vous aidera à rassembler les informations de base nécessaires. Au niveau externe, les sources de données sont multiples : de la presse papier à internet en passant par les réseaux de connaissances. La difficulté étant surtout de bien savoir les maitriser. L’essentiel étant également de fournir la bonne information au bon moment à la bonne personne.

Aujourd’hui recourir à la veille n’est plus une question qu’on doit évoquer mais une réalité à laquelle on doit se conformer.

Valérie Perrier – Mouna Oumaarir – Pauline Persico – Celia Rasschaert – Clément Padilla – Véronique Rattaire