GROUPE 93 – LILLE- Thème 1

 The Knowledge economy est l’usage de l‘économie de l’information et du savoir par le biais des nouvelles technologies. Elle découle des différentes évolutions qu’a connu l’économie au cours des siècles, allant d’une économie de production vers une économie de l’échange des  informations en temps réel à l’aide de moyens modernes, renforçant ainsi l’idée qu’une équipe travaille désormais sur un même thème mais à des kilomètres de distance les uns des autres.

Dans un monde qui change et qui implique que chacun soit connecté au reste des habitants de la planète, the Knowledge economy exprime aussi un besoin des nouvelles générations de changer de regard sur le travail et sur le business en général, les notions de responsabilité sociale et environnementale devenant des points clefs de la gestion des activités économiques.

Mais ce monde nouvellement connecté va de plus en plus vite et oblige les entreprises à s’adapter et à conserver un temps d’avance. The Knowledge management permet donc aux sociétés de rester compétitives sur un marché plus que jamais ouvert aux nouvelles idées, être innovant, tout en réfléchissant aux impacts de son activité sur les autres ; cela se traduit aussi par une formation et un recrutement de nouveaux manageurs « connectés » qui donneront un nouveau souffle à l’entreprise tout en veillant à ce que les équipes évoluent dans un environnement agréable, propice à la découverte et à la création.

Ces deux notions sont les nouveaux enjeux de l’économie mondiale, travailler vite et bien, être novateur, être responsable…  Devant la situation économique, environnementale et sociétale qui évolue de façon rapide et désordonnée, c’est désormais à nous,  manageuses et manageurs de demain de contribuer à un monde économique compétitif mais juste.

Sources :

  • Skema Business School. « Qu’est ce que l’économie de la connaissance ».
  • « Le manifeste des économistes atterrés ».

Sans titre

Darrou F, Daudon C, Durand L, Duprès G, Finck B, Filliette H, Gaoua Y

5 réflexions au sujet de « GROUPE 93 – LILLE- Thème 1 »

  1. Depuis 2005 avec l’avènement du Web 2.0 et le développement de l’ensemble des réseaux sociaux (Facebook, Twitter, blogs…) le traitement de l’information dans l’entreprise s’est complexifié.

    Il apparaît désormais essentiel pour une entreprise d’être présente sur ces nouveaux médias et de les exploiter pour entretenir son image et intensifier sa communication.

    Cependant, cette information est aussi à la portée des concurrents, dès lors, une des nouvelles priorités dans le monde de l’entreprise sera d’accéder le premier à ces renseignements et de les traiter en vue d’entretenir sa position de société responsable (sur le plan environnemental comme social).

    Ainsi, il nous apparaît indispensable d’être présent sur ces nouveaux moyens de communication afin de traiter les objections de la concurrence et d’entretenir une relation durable et transparente avec la clientèle et le public.
    Ces nouveaux procédés dessinent l’avenir de l’économie de l’information.

    https://www.youtube.com/watch?v=nEFmTA4JPFI

  2. Groupe 9.4-Lille-Thème 1:

    L’article cerne bien les enjeux de la KE, surtout dans un contexte de mondialisation où l’internationalisation des informations est importante et où l’interconnexion entre les acteurs réduit la distance qui les sépare. C’est un outil d’adaptation pour les entreprises, qui est indispensable à leur compétitivité et qui autorise plus de flexibilité managériale.

  3. Commentaire du Groupe 2 équipe 1 – Sophia Antipolis – Thème 1 :

    Article intéressant qui permet de bien comprendre dans quel contexte les notions de KE et KM évoluent ; celui d’un monde en perpétuel mouvement qui nécessite une grande rapidité d’adaptation. Les enjeux qui en résultent sont très bien introduits et définis par la suite. Cependant, nous pensons qu’aurait pu être apporter à cette article une vision plus personnelle des choses ainsi que des exemples qui aurait permis de mieux illustrer la situation économique décrite et les apports de la KE/KM.

    BACH Marion, BERNARD Paul-Emmanuel, BERTOLINI Mathieu, BOULANGER Mary, BOUISSON Laurine

  4. Cet article est bien construit et l’image très bien choisi pour celui-ci.
    L’article est intéressant et montre bien comment la knowledge economy et la knowledge management ont été crées. L’environnement de ces deux dernières notions est également bien mis en place et c’est très appréciable.
    Néanmoins, l’article semble un peu trop général. Je pense qu’il manque aussi d’avis plus personnels; ils nous aideraient à nous mettre à la place des auteurs de celui-ci et mieux comprendre leurs pensées et leurs opinions de ces deux notions importantes que sont la knowledge economy et la knowledge management.

    Baux Audrey-Laure Groupe 1 TD6 Sophia

  5. L’article est bien construit et défini bien la notion de knowledge economy dans le monde qui nous entoure. L’enjeux du management actuel et de ses limites est bien cerné par les étudiants en tant que futurs managers. Cependant, nous pensons qu’une approche un peu moins théorique aurait pu apporter un aspect plus vivant à l’article, notamment en utilisant des exemples vécues par les étudiants ou des exemples dont ils auraient eu connaissance. Le système des écoles de commerce fonctionne sur le même principe que celui d’une entreprise, c’est pourquoi aborder cet aspect aurait pu apporter une approche plus personnelle à cette vision théorique.

    Touron Julie TD 9 équipe 8 Sophia

Laisser un commentaire