Thème 1 : Comment percevez-vous la KE/KM avec vos yeux d’étudiants? Groupe 6-4

  • Pour nous, la Knowledge Economy est une expression nouvelle dont les contours sont mal dessinés dans nos esprits. La formulation en anglais est une preuve du processus de mondialisation auquel on assiste, et la transmission du savoir doit être internationale.Nous vivons désormais dans un monde global où tout est instantané et interconnecté, ainsi il y a eu une réelle rupture dans l’économie et principalement dans les techniques de management.

    Suite à la mondialisation, la concurrence des entreprises s’est élargie d’où la nécessité de posséder un savoir différent et plus efficient afin d’être compétitif.

    Ayant été bercés dans cette ère et en tant qu’étudiants en école de commerce, nous semblons être formés pour répondre aux problématiques que soulève cette nouvelle économie de la connaissance. Nous sommes optimistes concernant notre capacité à s’adapter à l’évolution de cette nouvelle société.

    Le Knowledge Management découle de la Knowledge Economy, il incorpore de nouvelles techniques de management pour répondre à la celle-ci, par exemple, gérer les flux d’information et capitaliser le savoir de chacun.

    Skema nous forme à cela, notamment par le biais de travaux de groupes comme le défi innovation, l’ouverture culturelle par le biais des deux campus Skema à l’étranger (US et Chine).

GENEL VALENTINE

GAZAIX LAURINE

GELINEAU BENOIT

GUITTOT MANON

GUILLARD VINCENT

3 réflexions au sujet de « Thème 1 : Comment percevez-vous la KE/KM avec vos yeux d’étudiants? Groupe 6-4 »

  1. Depuis ces dernières années, il nous a été possible d’observer une transposition de l’utilisation des réseaux sociaux par la jeune génération dans un contexte privé vers un contexte professionnel. Exemples : yourcorp, linkedin, viadeo.
    Etant donné que la Knowledge Economy induit l’utilisation de réseaux sociaux professionnels, nous ne serons pas déstabilisés lorsque nous serons amenés à les utiliser.
    Grâce à ce Web 2.0 la connaissance est stockée instantanément et est plus accessible.
    On peut faire des prévisions à partir des données échangées (exemple : Big data)
    L’accès à la connaissance est plus facile et plus rapide : il existe de nombreuses interactions entre les personnes sur le réseau et la connaissance est devenue collaborative (crowdsourcing). On peut citer l’exemple de Wikipédia mais aussi celui du partage des connaissances dans Social Media au sein des organisations. Ainsi le besoin d’aller dans une bibliothèque pour trouver des infos n’est plus d’actualité.
    http://www.youtube.com/watch?v=4mWYA3Z-YJ0
    Cette vidéo illustre l’ampleur du mouvement de la Knowledge Economy et démontre l’intérêt qui lui est accordé aujourd’hui dans les pays du monde entier.

  2. Je trouve cet article très intéressant car il y a de bonnes références a Skema , il était important de le notifier dans cet article étant donné que SKEMA Business School nous forme a cette Knowledge Economy. (c’est donc un bon point pour ce groupe car peu y font référence)
    Cependant, je pense qu’il manque un peu de références concernant les systèmes d’information, les outils qu’utilisent les entreprises de nos jours.

    Anaïs Dumont TD 6 groupe 3 campus Sophia

  3. Article intéressant, ceci reflète bien ce que Skema nous apprend, une nouvelle technique de management, qui vit dans son temps, et ceci est bien représenté dans votre article.

    Victor PELLERO
    Groupe 1 Lille

Laisser un commentaire