Groupe 9-1 sophia -Thème 3

Imad Boutachdat
Stacy Avias
Antoine Boivin
Alexandre Benucci
Timothée Bochard

Quel lien faites-vous entre Knowledge économie et votre démarche professionnelle ?

Pour nous, la Knowledge économie est une évolution du contexte managérial d’aujourd’hui. Ainsi, en tant qu’étudiants en école de commerce, le knowledge management fait partie intégrante de notre démarche professionnelle, peu importe le secteur de formation. Dès lors, notre démarche est tournée vers l’économie de la connaissance. En effet, les programmes de formation atypiques proposés par l’école offrent de multiples possibilités. Cela nous permettra par la suite de prendre part et de mieux connaître l’économie monde qui évolue constamment. Avec les différents campus, partenariats, stages obligatoires et césure Skema permet à ses étudiants de se différencier sur le marché du travail. Cette différenciation est fondamentale, puisque le marché du travail est de plus en plus compétitif, avec des nouveaux entrants toujours plus qualifiés (niveau Master 2). Ainsi, notre démarche professionnelle va être tournée vers l’international et vers cette Knowledge économie qui est au cœur de la mondialisation d’aujourd’hui où détenir ce capital immatériel est un véritable avantage compétitif pour les managers demain. Le lien entre Knowledge économie et notre démarche professionnelle est donc direct car celle-ci doit s’inscrire dans l’apprentissage et l’utilisation du knowledge management. Les cours dispensés par les écoles de commerce sont directement liés aux professions managériales que nous seront amenés à exercer dans quelques années.
Dans notre vie professionnelle, il faudra ainsi prendre en compte les évolutions certaines de notre société pour ainsi s’adapter à toutes les situations. Nous devront dès lors utiliser les concepts pour toujours progresser avec nos connaissances sur l’économie de la connaissance.

4 réflexions au sujet de « Groupe 9-1 sophia -Thème 3 »

  1. Imad Boutachdat
    Stacy Avias
    Antoine Boivin
    Alexandre Benucci
    Timothée Bochard

    Commentaire du groupe

    Après ce deuxième cours en Amphi, certaines choses doivent être modifiées et ajoutés.

    En effet, nous pouvons rajouter que dans notre vie professionnelle, l’utilisation des réseaux sociaux seront indispensables: Twitter, Facebook, ou encore des réseaux internes à nos futures entreprises nous permettrons de mieux communiquer et plus vite. Dans la société d’aujourd’hui, tout va plus vite, plus loin et à moindre cout, dès lors l’utilisation de ces réseaux est essentielle afin de progresser.

    De plus, l’échange de données est indispensable, tout comme la communication entre les membres d’une entreprise. Par ailleurs, l’utilisation du crowdsourcing nous permet de mettre en ligne et de modifier des document très rapidement. Cela change la façon de travailler.

    Des minis vidéos sont aussi à prendre en compte, cela peut redonner de l’engouement pour une entreprise et créer une sorte d’esprit d’équipe lors de la création de celle ci.

    Les nouvelles technologies de la communication font donc partie intégrante de notre vie future en entreprise.

    Cependant, la multitude d’informations et de sites ou réseaux sociaux nous force à nous réguler en terme de quantité et de qualité de partage. En effet, être présent sur trop de réseaux sociaux peut rapidement devenir ingérable, et notre e-réputation peut en pâtir. De plus, si trop d’information est partagée, elle risque d’être éparse et imprécise, devenant alors inutile.

    Nos liens:

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Crowdsourcing
    http://facebook.com/ Twitter
    https://www.linkedin.com
    http://www.doyoubuzz.com/fr/
    http://fr.viadeo.com/fr/

    Vidéos:

    http://www.youtube.com/watch?v=-38uPkyH9vI
    http://www.youtube.com/watch?v=nZSJWT4HVxA
    http://www.youtube.com/watch?v=WDYDCIsV8VE

  2. Dans cet article, vous avez su mettre en valeur l’importance du capital immatériel non seulement dans le monde du travail, mais aussi directement au sein de SKEMA. Si les écoles de commerce choisissent d’enseigner ce qu’est la knowledge economy c’est parce qu’elle est au cœur d’une nouvelle division du travail et d’un nouveau mode de production.
    Comme le partage d’informations est son principal vecteur, la présences des entreprises sur les réseaux sociaux, comme vous l’avez signalé, est primordiale et doit être étudiée, analysée pour garantir que les informations retirées de cet échange soient claires et donnent une image toujours positive de l’entreprise qui les partage.

    Groupe 3-3 Lille
    CANNESSON Marie CARON Audrey CHOSSON Mathias CHEVIOT Nicolas CLARA Julie CODA Lucile

  3. Il manque peut être une tentative de définition de ce qu’est le Knowledge Management et de son impact sur le monde l’entreprise. C’est l’actualisation constante des connaissances, l’échange d’information et la capacité à la trier qui va permettre aux entreprises de tirer le meilleur parti des idées de leurs salariés de leurs consommateurs, afin d’élaborer une stratégie permettant d’améliorer leur mode de fonctionnement et leur positionnement sur le marché.
    Groupe 9.3 – Sophia – Theme 1
    Feller Rémy

  4. Bonjour,

    Votre article met bien en relief l’importance pour les écoles de commerce d’accorder plus d’importance à la K.E. ainsi que la manière dont celle-ci est utilisée dans les entreprises et l’importance pour nous, futurs managers, d’être pleinement impliqué dans cette nouvelle économie.

    la seule critique que je pourrais évoquer est le manque de lien entre la K.E. et la modification de celle-ci sur les modèles de management des entreprises, aussi bien au niveau de la hiérarchie qu’au niveau des rapports au sein des équipes.

    Groupe 10 – Paris – Thème 3
    Morin Antoine

Laisser un commentaire