Groupe 9-4-Sophia Antipolis-Thème 1

Question 1 : Comment percevez-vous la knowledge economy et le knowledge management avec vos yeux d’étudiants ?

Nous entendons de plus en plus parler de la knowledge economy et du knowledge management. Il est donc légitime de s’interroger sur sa définition. Par knowledge economy, nous entendons le phénomène de dématérialisation des activités, et le knowledge management représente l’application de celle-ci. Cependant, que représente la knowledge economy et le knowledge management pour nous qui sommes étudiants ? Quels en sont les enjeux ? Et comment s’appliquent-ils au sein de notre société ?

Tout d’abord, selon ce concept, nous privilégions la connaissance et le savoir pour optimiser la production et toute forme d’activité en général. Par exemple, les entreprises sont passées, suivant ce modèle, d’une production de masse à une adaptation aux besoins spécifiques de la clientèle. Cette évolution a nécessité de développer les activités de recherche et de développement, en vue d’une dématérialisation toujours plus poussée. Un autre enjeu pour nous est la conciliation de l’homme et de la connaissance. En effet, toute activité demande un apport matériel (force de travail) et immatériel (savoir).

Néanmoins, peut-on appliquer ce principe à toute sorte d’activités ?
Ce phénomène est particulièrement observable dans les domaines de l’éducation, des technologies et de l’industrie. En règle générale, la knowledge economy et le knowledge management peut s’appliquer à toute forme d’activité mais à des degrés différents. Par exemple, dans l’artisanat les petits ateliers n’auront pas recours à ce type de management contrairement aux grands groupes qui ont tous intérêts à suivre ce modèle pour augmenter leurs parts de marchés.

Pour conclure, la knowledge economy et le knowledge management est omniprésent dans notre société et s’explique par la recherche constante de l’innovation et de la personnalisation des produits et des services. Cependant, nous pouvons nous demander : à qui cela profite-il ?

Claire Gommeaux, Célia Gayte, Alexandre Goetz, Giuliano Guzzo et Pamela Houessou

Une réflexion au sujet de « Groupe 9-4-Sophia Antipolis-Thème 1 »

  1. En parallèle de notre perception du KE/KM, nous trouvons intéressant de rajouter la perception d’un professionnel. Voici ci-joint une vidéo de la réponse à la question par Chris Collison, consultant en knowledge management : http://www.youtube.com/watch?v=nRVx9qhzbgw .

    Nous avons également trouver une vidéo expliquant ce qu’est le social management et ce qu’il implique : http://www.youtube.com/watch?v=buLFvmqDdM8 .

    Ensuite, comme nous l’avions dit dans notre précédent article, même les petites entreprises doivent appliquer une certaine forme de knowledge management notamment en utilisant les réseaux sociaux. La vidéo ci-jointe explique les différents conseils que peuvent suivre de telles entreprises : http://www.youtube.com/watch?v=cSNHBcmX8Fg .

    Pour mesurer l’importance des réseaux sociaux au sein du knowledge management, voici un article qui regroupe les différentes formes d’utilisations de ces derniers dans l’entreprise : http://www.journaldunet.com/solutions/intranet-extranet/km-reseaux-sociaux-collaboratif/ .

    Claire Gommeaux, Célia Gayte, Alexandre Goetz, Giuliano Guzzo, Pamela Houessou

Laisser un commentaire