Groupe 3-4, Lille, Thème 3

Plusieurs centaines de grandes écoles, plusieurs milliers de diplômés chaque année, comment sortir du lot ?

Charlot

En tant qu’étudiants à SKEMA et futurs professionnels, notre aspiration  est de réussir à apporter de la valeur ajoutée dans l’économie du  XXIème siècle, qui est en perpétuel changement. A l’image de Google, première marque de valeur mondiale, nous croyons à l’écoute, au partage, à l’expression de la personnalité de chacun et à l’innovation au sein de l’entreprise .

Mise en avant et considération de l’individu, création d’espaces de partage et d’innovation : Google a réussi à créer une atmosphère propice à l’épanouissement personnel ce qui permet d’être innovant.

Nous croyons donc que le manager d’aujourd’hui et de demain doit pouvoir s’adapter à tout moment et à toutes les circonstances, ainsi que d’être capable de transmettre son savoir-faire et ses valeurs. Ces valeurs et ces compétences sont déjà mises en pratique dans des entreprises telles que Mozilla, ou encore Illiade, qui sont amenées à innover pour ne pas se faire dépasser par la concurrence et ne pas être obsolètes.

Ainsi, c’est par l’observation de l’environnement qui nous entoure, de la richesse de nos expériences, que l’on peut se démarquer et devenir le professionnel de demain.  Pour y parvenir, ne serait-ce pas en appliquant ces principes et ces valeurs dans la vie de tous les jours, que nous pourrions faire la différence ?

Mais finalement, comment appliquer tout cela dans nos environnements futur de travail?

Le Knowledge Management Social au sein des entreprises permet de transmettre le Knowledge Economy, notamment au travers de sites tels que Yammer ou encore Sharepoint. Ces plateformes permettent de partager des idées, donner la possibilité à chacun de s’exprimer. Au-delà de ces échanges, chacun dans l’entreprise.

Mais finalement, comment appliquer tout cela dans nos environnements futur de travail?

Le Knowledge Management Social au sein des entreprises permet de transmettre le Knowledge Economy, notamment au travers de sites tels que Yammer ou encore Sharepoint de Microsoft. Ces plateformes permettent de partager des idées et donnent la possibilité à chacun de s’exprimer. En rassemblant les réflexions de chacun, ces plateformes stimulent l’innovation, la créativité. Au-delà de ces échanges, chacun devient acteur du changement et peut pleinement s’impliquer dans les stratégies de l’entreprise.

Ce sont de véritables outils sociaux puisqu’ils permettent de rapprocher les hommes. Par exemple, Danone a mis au point son « Who’s who » où des personnes au sein du groupe, n’ayant pas forcément en lien entre eux peuvent entrer en contact.

Un bel exemple du partage et de l’émulation des idées : la ville de Iwate au Japon. En effet, cette ville s’est transformée en une ville écologique grâce aux habitants de Iwate qui ont pris le destin de leur ville en main à l’aide d’un site de partage d’idées mise en place par le maire.

De ce fait, ce sont des outils qui nous seront utiles et indispensables dans notre futur professionnel. En effet, notre génération est très familière à toutes ces innovations du XXIe siècle, et travailler sans ces outils semble impensable. Chaque jour de nouvelles inventions apparaissent, et la technologie évolue très rapidement : suivre la tendance est donc primordiale.

Cependant, ces nouveaux outils ne devraient pas envahir nos vies personnelles. Le phénomène du big data, s’immisce dans notre vie et il ne semble plus exister de limites entre la vie privée et la vie professionnelle.

 groupe de parole

ILLOUZ Simon, GIRARD Hervé, FOSSAERT Alexis, FOUACE Charlotte, HOUITTE DE LA CHESNAIS Foulques,  HOU Constantin