Groupe n°6 TD n°9-Sophia-Lobbying

La législation américaine oblige les entreprises à la plus grande transparence. On sait ainsi que Coca-Cola a dépensé 2,1 millions de dollars en trois mois à l’intention des deux chambres du Congrés, du département d’Etat et du ministère du Commerce dans une démarche claire de lobbying. Mais les actions de ces entreprises visant à influencer dans leur propre intérêt l’élaboration, l’application des mesures, normes, règlements législatifs, et plus généralement les décisions des pouvoirs publics, sont parfaitement admises par la population américaine.

 
Ceci n’est pas le cas en France où le lobbying, souvent désigné comme « groupe d’influence » ou « groupe de pression » présente une connotation négative et est souvent mal perçu.
Ceci est un tort car les entreprises se privent de réelles opportunités si elles ne prennent pas en compte ce type d’action dans leur stratégie globale.La défense d’intérêt privé, principal objectif du lobby, ne doit pas être systématiquement associée à la corruption ni être diabolisé. Un organisme a tout intérêt à faire entendre son intérêt lors de l’élaboration d’une réglementation qui impacte son activité.
 
 
Cette pratique ainsi que celle de la veille assure une présence dans les groupes décisionnaires, de la reconnaissance de son intérêt et donc d’une participation active à son avenir. Elle doit faire partie intégrante de la stratégie de l’entreprise en raison des enjeux colossaux : la création d’une norme, d’une réglementation, sa modification, son interprétation ou sa simple abolition peut grever une structure ou à l’inverse la favoriser.
 
C’est parfois même un rôle d’information que tient une telle stratégie auprès des décideurs qui peuvent ne disposer que d’information partielle ou celle de la concurrence.
Il serait donc intéressant de développer le lobbying en France à condition qu’il soit éthique et transparent dans le but d’éclairer objectivement les décideurs publics français.
Mots clés: stratégie, concurrence, éthique, réglementation, information
Lucile LETHUC, Noémie LONGIN, Estelle LOUIS-JEAN, Déborah MARZETTI, Edouard MATHON-Groupe n°6 TD n° 9- Lobbying