Groupe 81 – Lille – Thème 4

L’AFNOR définit la veille comme une« activité continue et en grande partie itérative visant à une surveillance active de l’environnement technologique, commercial, règlementaire et concurrentiel, pour en anticiper les évolutions ». De nos jours, On peut dire que ce monde globalisé et donc très concurrentiel,  est en quelque sorte régi par la « loi de la jungle », si l’on compare les grandes entreprises à des prédateurs se battant parfois entre eux. L’innovation, et l’évolution, sont alors au cœur du développement. Mais l’innovation nécessite de se tenir au courant des évolutions dans les différents domaines cités au-dessus pour être plus compétitif.

Le marché étant à l’origine un lieu de rencontre et d’échange entre les entreprises et leurs consommateurs, s’est rapidement transformé en une « arène » avec d’un côté des entreprises aux slogans subtils, aux produits suspicieux, et de l’autre des consommateurs définis comme éternellement insatisfaits et dont l’exigence pousse les entreprises à se surpasser. C’est alors que se pose la question de l’information : celle du consommateur et celle de l’entreprise. Cette dernière est-elle suffisamment à jour- à travers une veille informationnelle régulière et pointue- pour transmettre à son tour une information fiable au consommateur visé ? La vérité est qu’à ce jour, il existe une réelle une défaillance du système d’information, ce qui conduit -heureusement- les entreprise à trouver une solution simple et efficace. Pour bien investir, il faut connaître le marché. Pour bien connaître le marché, il faut connaître les acteurs qui le constituent. Pour bien connaître les acteurs, il faut tenir une veille informationnelle efficace.

Il faut donc surveiller constamment le marché, ses concurrents ainsi que toutes les entreprises pour ne pas se laisser dépasser par des innovations dont l’entreprise n’aurait pas eu connaissance. Un manque d’information peut coûter très cher à une entreprise. La veille, sorte d’espionnage légal et légalisé de l’environnement économique, commercial, et technologique, permet de prendre des décisions en se basant sur des informations fiables, et donc en ayant une parfaite connaissance de son environnement afin de contribuer à l’amélioration des performances de l’entreprise. Cela a donc un impact sur les performances de l’entreprise, lui permet d’investir, et surtout de survivre sans se laisser dévorer par ses concurrents (cas des fusions-acquisitions à la suite d’OPA par exemple).  Alors que l’espionnage fait appel à des pratiques illégales, la veille s’inscrit dans le respect des règles déontologiques, et est donc parfaitement légale : elle est en effet issue des recherches en management stratégique.

Alors que la compétitivité des prix et la compétitivité structurelle laissent à désirer et sont perfectibles, des méthodes telles que l’Intelligence Economique, les activités coordonnées de collecte, ou le traitement et la diffusion de l’information utile aux acteurs économiques en vue de son exploitation, paraissent être la solution miracle. En effet, c’est surtout en surveillant sans cesse le monde économique (les marchés, les concurrents, les nouvelles technologies, les nouveaux brevets…) que les entreprises peuvent rester dans la course et optimiser leurs investissements, alors que la déperdition est vite arrivée si elles manquent une information cruciale ou passent à côté d’un investissement prometteur (exemple : cas de Nokia et des smartphones il y a quelques années, ou la chute de l’empire Kodak suite à l’apparition du numérique).

Il est donc nécessaires que les maîtres de la R&D, les ingénieurs, les managers, les traders, etc. soient particulièrement bien informés de ce qu’il se passe dans le monde, tâche rendue plus aisée grâce aux nouvelles technologies qui permettent de se créer un réseau de communication ultra-performant. Si l’on devait retenir des mots clés, il semblerait que ce soit ceux-ci : Surveillance, Connaissance, Communication, Performance, d’où notre slogan : « Pour être performant, tenez-vous au courant ! »

 

 

 

Groupe 81

ADAMCZYCK Camille

BABA Salma

BACHELEY Audrey

BOURGUIN Floriane

BOUVARD Oriane

CHAMPOMIER Germain