Groupe 5.1 – Lille – Thème 4

« L’environnement vous analyserez, la réussite vous connaitrez »

À l’image des champs de bataille où avoir des éclaireurs et récolter des informations sur l’ennemi est indispensable, il est aujourd’hui essentiel pour les entreprises de suivre le même schéma en mettant en place une veille, une stratégie offensive et défensive.

En effet, l’environnement concurrentiel est devenu une préoccupation majeure des compagnies qui se lancent chacune dans une course à l’information afin de mettre toutes les chances de leur côté. Une stratégie d’anticipation permet de s’adapter aux exigences du marché en constante évolution, de saisir les opportunités et se protéger d’éventuelles menaces. François Jakobiak, membre de la commission pour la formation à l’intelligence économique, définit la veille comme « l’observation et l’analyse de l’environnement suivi de la diffusion bien ciblée des informations sélectionnées et traitées, utiles à la prise de décision stratégique ».

Par exemple, Google a récemment racheté Nest Labs, une start-up spécialisée dans la fabrication de thermostats et détecteurs de fumée connectés, afin d’agrandir son écosystème numérique et de récolter davantage de données sur ses clients. Cela montre la capacité d’anticipation du géant américain sur des marchés peu développés.

La veille est un investissement couteux mais néanmoins rentable sur le long terme. En effet, un département veille doit être crée, impliquant des coûts. Les informations recueillies représentent toutefois une vraie valeur ajoutée et forment un pilier du développement de l’entreprise. Il s’avère donc nécessaire de les sécuriser afin de conserver sa longueur d’avance et d’accélérer le cycle d’innovation dans une optique de sécurité économique. Cette stratégie est observable à travers les dépôts de brevet. Les entreprises allemandes sont d’ailleurs reconnues pour agir de cette façon.

La réussite des entreprises dépend donc de leur juste analyse de leur environnement externe. Mieux connaître ses concurrents c’est pouvoir anticiper leurs stratégies et être capable de les contrer, tout comme une meilleure connaissance des besoins des consommateurs permet une meilleure capacité d’adaptation.

Jérôme Andreassen, Basma Berjaoui, Guillaume Bertauld, Pierre Bossières, Johana Botbol, Chloé Castel