TD 9-Groupe 7 Sophia Thème5

 

La pertinence du lobbying ?

 Il convient tout d’abord de rappeler la définition ainsi que l’origine du terme « lobbying ».

En anglais, le terme de lobby, désigne un couloir, un vestibule. Cela fait référence à l’endroit où les membres de groupes de pression pouvaient s’entretenir avec les parlementaires.

Historiquement l’influence a toujours été au cœur des négociations politico-économiques. Tous les domaines controversés ont recourt au lobbying (tabac, armement, nucléaire). De ce fait, de nombreuses associations et ONG se mobilisent contre cela.  Ces associations mènent des actions au nom de la défense des consommateurs et de l’environnement. Car les lobbys sont perçus comme des mouvements d’influence néfaste, qui manipulent les instances afin d’influencer les réglementations et de servir leurs propres intérêts. De ce fait le lobbying devient un réel sujet d’antagonisme entre les acteurs économiques.

Depuis le début de la crise, les critiques proférées envers le lobbying se sont intensifiées. En France, les lobbys sont d’autant plus critiqués qu’ils sont perçus comme des contre-pouvoirs influents qui nuisent à l’indépendance des institutions publiques.

Aux Etats-Unis, le lobbying est perçu de façon controversée. Des critiques émanent de personnalités reconnues tandis que d’autres soutiennent d’importants groupes de pression : Chuck Norris,  Sarah Palin à la National Rifle Association, lobby pro-arme.

Dans un environnement économique de plus en plus concurrentiel, les entreprises se doivent d’avoir recours au lobbying afin de rester compétitif. Le simple fait d’avoir une influence sur les décisions de certaines instances très puissantes est d’une importance stratégique. Il convient d’évoquer le cas du Parlement européen où 1400  lobbys exercent une pression constante. Le céréalier Monsanto a par exemple obtenu la levée du moratoire interdisant la culture du maïs transgénique en Europe.  L’importance du pouvoir réglementaire est très peu connue de la population, alors que les réglementations qu’il instaure pèsent considérablement sur le contexte économique et commercial international.

Aspirer à un monde de transparence s’avère utopique. Le lobbying participe de l’intelligence économique, et est de ce fait une des clés de voute de la compétitivité dans un monde mondialisé.

MEKERRI Yanis; NEYRET Quentin; NIKDEL Claudia; OIZILLON Chloé; PASSARRIEU Jean-Louis.

Sources : Le Monde, lefigaro.fr.