Groupe 6/5 – Sophia – thème4

               

Aujourd’hui, le partage de l’information est primordial et cela d’autant plus que nous vivons dans une économie dans laquelle les actifs intangibles (information et connaissance) deviennent stratégiques pour la réussite des entreprises.

L’activité de veille consiste à collecter des informations stratégiques pour permettre d’anticiper les évolutions et les innovations sur le marché. C’est une démarche proactive et elle permet de prévenir les risques. Ainsi, l’activité de vieille représente un avantage pour une entreprise sur ses concurrents lorsqu’elle la maitrise mais elle peut aussi être une menace si l’entreprise ne la possède pas quand ses concurrents la mettent en pratique.

Cependant, nous avons tendance à penser que toute information fournie par Internet est vérifiée or il faut quand même prendre du recul face à l’information à laquelle nous avons accès. En tant que futurs managers de la Knowledge Economy, nous nous devons d’adopter une position prudente face à l’information. Il est primordial de ne négliger aucune information car même si aux premiers abords elle peut sembler peu importante, l’information peut s’avérer être utile et capitale pour le futur de l’entreprise.
Aujourd’hui, de nombreuses entreprises n’appliquent pas de veille de l’information, c’est pourquoi nous avons pensé à un slogan pour les inciter à justement investir dans ce domaine :

« Sans veille de l’information, pas d’éveil de l’entreprise »

L’éveil est aussi bien au niveau interne qu’externe : au niveau interne, pour être performante l’entreprise a besoin d’une totale collecte, diffusion et partage des informations pour qu’il y ait une information parfaite au sein de l’entreprise et pour éviter des coûts superflus comme le fait de commander une étude marketing qui a déjà été menée dans le passé. Au niveau externe, la veille est indispensable pour une entreprise afin de connaitre les failles des concurrents mais aussi les opportunités d’avenir pour l’entreprise comme par exemple le suivi de sites d’innovations.

Gury Héloïse, Jaglin Aurélie, Jautée Agathe, Joly Ophélie et Lafont Constance.