Groupe 9-7 – Lille – Thème 4

Gagnez du temps et de l’argent : Veillez !

Nous pouvons définir l’économie de la connaissance en général comme une transformation en profondeur de l’économie et de son fonctionnement qui concerne toutes les entreprises.

Cette nouvelle économie utilise les nouvelles technologies de l’information pour fonctionner et mettre en concurrence les entreprises. C’est pourquoi il est nécessaire d’avoir la bonne information au bon moment afin d’avoir un avantage concurrentiel sur les autres entreprises, et ce quelque le secteur d’activité concerné.

Mais détenir ce temps d’avance demande un investissement important dans ce qu’on appelle la veille concurrentielle.

Cela consiste à rechercher, analyser et exploiter les informations relatives à ses concurrents et son secteur d’activité, dans le but d’accroître sa productivité et sa compétitivité en développant des produits et services innovants.

La démarche de veille permet de prendre une décision en ayant toutes les informations utiles et les incertitudes réduites.

L’information est à la portée de tous même des concurrents. Mais ces concurrents n’ont pas accès aux angoisses et réflexion des personnes qui agissent au sein d’une organisation et se sont ces informations qui sont précieuses et  importantes. C’est l’ignorance qui va ouvrir ou fermer la stratégie.

Un élément très important entre également en jeu dans la démarche de veille : le temps. En effet, le temps passé à identifier les sources d’informations, les analyser et les diffuser. Il faut pour cela que les entreprises investissent dans des organes externes qui s’occupent de cette démarche de veille ou bien investir dans des outils performants en interne (type KBCrawl, AMI, Digimind).

En général, les retours investissements sont concrets et permettent à l’entreprise de :

  • Anticiper les menaces et opportunités : prendre une longueur d’avance sur ses concurrents
  • Innover avec toutes les informations utiles

Sources :

–       œil-au-carre.fr

–       Conférence du Mardi 28 Janvier : L’intelligence économique 

Chloé PIROLA, Mathieu RENAUX, Camille PINEAU, Manon SACQUET, Alexandre PLATEEW et Antoine REY